Louer son logement sur Airbnb pour payer ses vacances?

En 2016, Airbnb a séduit 12.500 hôtes belges. Louer sur Airbnb, une occasion de rencontrer du monde mais aussi, pour certains, un moyen de financer une partie de leurs vacances. Pas si bête?

location-airbnb-bruxelles-belgique-maison-villa-alouer-blogue-immoferco

Airbnb en Belgique

img tyls

D'après le journal L'Echo, 12.500 hôtes belges ont accueilli, en 2016, plus de 600.000 personnes. Durant la même période, 434.000 Belges ont pour leur part utilisé le service pour réserver leurs logements.

Si ces chiffres sont en évolution constante, avec seulement quatre locataires pour 1.000 habitants, Bruxelles reste loin derrière Paris (29 locataires par 1.000 habitants) ou Amsterdam (16).

Selon Inside Airbnb, 64,6% des 6.192 biens listés sur Bruxelles sont des appartements ou des maisons qui se louent en moyenne 67 euros la nuit.

En 2016, les hôtes belges ont déclaré 2.300 euros de revenus annuels moyens.

 

Comment ça fonctionne?

Lancé en 2008 aux États-Unis, Airbnb est un service gratuit de location de chambres et de maisons de vacances. La plateforme en ligne se charge de mettre en relation propriétaires (les hôtes) et locataires (les voyageurs).

Un hôte peut louer un bien en entier (appartement ou maison) ou en partie seulement (le plus souvent une chambre, avec accès aux commodités communes).

Un bien est présenté au moyen d'une annonce qui reprend diverses informations pratiques, le prix par nuit et plusieurs photos (un photographe professionnel peut d'ailleurs être réservé via Airbnb).

Lorsqu'un voyageur réserve le logement, les deux parties discutent des derniers détails pratiques (récupération des clés par exemple) mais c'est Airbnb qui s'occupe de tout le reste, moyennant un prélèvement équivalent à 3% du prix de location.

Des frais de 6 à 12% sont également facturés auprès du voyageur.

 

Les précautions à prendre avant de louer

Louer... dans les règles

Si le mode de fonctionnement de la plateforme est plutôt simple, chaque hôte est tenu de se conformer aux diverses règlementations en vigueur. 

Si vous n’êtes pas propriétaire de votre logement, vous ne pourrez par exemple pas le sous-louer sans avoir obtenu au préalable une autorisation de votre propriétaire.

Le Code wallon du Tourisme prévoit par ailleurs que les hôtes Airbnb s'engagent à respecter les normes incendies, à être assurés en responsabilité civile, à avoir une conduite irréprochable et à s’enregistrer préalablement sur le site officiel.

L'enregistrement est également requis en Région bruxelloise, tout comme le paiement de taxes de séjour fixées à 3 euros par nuit.
 

Soigner son image

Les photos sont primordiales pour donner envie aux voyageurs de louer votre bien plutôt qu'un autre.

Il vous faudra par ailleurs faire preuve de sympathie et de diplomatie pour recevoir de bonnes recommandations et devenir un super hôte !

 

S'il arrive que certains deviennent complètement accros au concept, d'autres préfèreront par contre prendre une pause de temps à autre. Votre annonce peut dans ce cas être momentanément cachée. Si l'expérience en tant que propriétaire ne vous convient tout simplement pas, vous pouvez aussi supprimer votre compte.

Airbnb a tout prévu pour vous encourager à tenter le coup... Alors, vos prochaines vacances seront-elles financées par vos locations Airbnb ? 😉